Écoute le dernier épisode du podcast ici
Qui est Gaïa Devenir Entrepreneure Spirituelle Éveil Spirituel Évènements Podcast Momentum™ Rejoindre la communauté sacrée Connexion Membre

«J'aime pas les gens...»

"J'aime mieux être seule et comme ça je ne suis pas embêtée et dérangée. Puis de toute façon la vie est bien plus simple quand on est seule." 



C'est ce qu'une femme m'a dit un jour. 



J'avais trouvé ça "admirable" à l'époque de ne pas ressentir le besoin "d'être avec les gens". J'avais même ressenti une certaine envie d'arriver à être comme elle. De ne jamais sentir le besoin de personne. Jamais. 


Vraiment?

 

 

Puis en cheminant, avec les années, j'ai compris que c'est plutôt facile et simple d'être seule car en fait, on ne travaille jamais sur soi ainsi. Finalement, si on n'aime pas les gens, c'est qu'on ne s'aime pas soi-même.



Parce que les autres sont bien souvent notre miroir.

Ce qu'on aime et ce qu'on refoule.



Si on a de la difficulté à interagir avec les autres, c'est parce que ça nous pousse à travailler sur nous. TOUJOURS. 



Je sais pas toi, mais moi j'ai été mise au défi en titi dans les dernières années....ouffff. Faire face à ce qui nous dérange, ce qu'on apprécie, ce qui nous déstabilise, ce qui nous motive... C'est bien ça la montagne russe, non?


La puissance de connecter

Puis ma grande prise de conscience, (surtout au moment même où on ne pouvait pas se rassembler, ironie du sort!) c'est que j'ai compris la PUISSANCE des groupes, des gens réunis, des énergies ensemble. 



Je l'expérimente depuis des années dans les communautés virtuelles que j'ai construites, dans le programme pour entrepreneures spirituelles où la magie partagée entre les femmes médecines est palpable et sincère et dans les cérémonies et ateliers que je facilite. 



La magie des sœurs réunies, c'est LA VIE. 



Je ne sais pas si tu as déjà assisté en personne ou virtuellement à un de ces événements mais je te jure que l'énergie qui circule est belle. Bien souvent je reçois des messages de femmes qui, après avoir assisté à un bouillon par exemple, se sentent pleines d'énergie à nouveau. 

Les femmes, quand elles se réunissent dans la bienveillance, font exploser les blocages et les peines gardées trop longtemps. Elles ouvrent un espace sacré invisible où la guérison circule et s'active. 



Les femmes, de par leurs paroles, peuvent guérir. 

Les femmes, de par leurs regards, peuvent guérir. 

Les femmes, de par leur toucher, peuvent guérir.  



Quand le cœur bat à l'unisson, il peut faire monter le taux vibratoire en quelques secondes. Il peut guérir profondément. 



Soyons honnêtes, autant ça peut parfois être challengeant d'être aux côtés de certaines personnes, autant on peut le voir comme un "cadeau", une mise à l'épreuve des mondes invisibles pour raffiner encore plus ce qu'on veut et ce qu'on souhaite plus dans nos vies.



Avec le temps, ce qui m'a réellement été "enseigné", c'est qu'il faut rester à "l'écoute de soi" car même si on souhaite bien choisir ses gens, l'énergie nous pousse... donc il faut aussi connaître ses propres limites, se respecter, y aller à son rythme. 




Close

Je souhaite encore plus de clarté face à mon chemin de vie, Gaïa!