Écoute le dernier épisode du podcast ici
Qui est Gaïa Âmetrepreneurs Formations Évènements Podcast Joins-toi à la communauté sacrée de sorcières blanches Connexion Membre

FACE À TON IDENTITÉ

Uncategorized Sep 11, 2018

On oublie souvent que tout ce qu’on vit (positivement et négativement) nous sert à retrouver l’identité de notre âme, de qui on est vraiment. Les situations et les gens nous servent à nous positionner, à nous redéfinir, à se connaitre soi-même en profondeur (et non dans l’égo). Pour réellement connaitre l’identité de notre âme, il faut savoir s’écouter, se respecter, il faut aller à l’intérieur de soi et ne pas laisser le bruit de la foule (la société et/ou les réseaux sociaux) nous faire perdre le focus. On est venus pour apprendre à nous connaitre.
Le karma, c’est l’action.

On est venus pour prendre action face à nous même. À ce qui est bon pour nous. Mais pour ça, on doit comprendre comment on réagit dans nos relations et avec nos émotions.

Le mental, c’est le bruit sourd qu’on entend toujours. Et il sera toujours présent. Tout comme chacun de nos organes continuent de fonctionner pendant la méditation. On a le choix de monter le son de notre cœur et de l’écouter vraiment ou de laisser place au bruit sourd de notre mental qui a appris d’après des mœurs, des croyances qui ne sont pas les nôtres, d’après ce qu’on a vu ou entendu. Bref, le mental se base toujours sur des réactions, des conditionnements, des actions qui ne sont pas les nôtres.

Pour découvrir notre identité, il faut savoir écouter la voix de notre cœur. Celle qui nous donne des papillons, qui nous fait vibrer, qui nous pousse à prendre action même si notre rationnel n’est pas prêt ou a peur. La voix de notre cœur nous pousse dans notre créativité, notre bonne volonté, notre amour, notre bienveillance. Elle sait ce qui est bon pour notre ÂME, notre identité, notre MOI profond.

La voix du cœur nous pousse toujours dans la bonne direction, celle qui est vraie, celle qui est alignée avec notre identité. Elle ne doute pas, ne se laisse pas influencer et ne s’impressionne pas devant ce qui brille car sa propre brillance lui donne tout le courage dont elle a besoin.

La voix du cœur nous encourage et nous félicite quand nous l’écoutons. Elle nous fait sentir bien, réalisé(e), en paix, alignée. Elle respire profondément, elle est intègre et ne cherche pas les émotions dans le matériel.

La voix du cœur sait que l’intention positive est bonne et que l’attention qu’on y porte défini le tout. Elle sait que dans l’action juste, la pensée juste et les paroles justes, elle trouve l’alignement profond et l’identité authentique.

Quand on est face à sa propre identité, on se rend compte qu’on est les seuls à pouvoir trouver toutes les réponses à nos questionnements. On n’attend plus et, surtout, on ne cherche plus les réponses à l’extérieur. On ne cherche plus chez l’autre ce qu’on peut trouver chez soi. On est les seuls à savoir ce qui vibre le plus avec nous.

On doit arrêter de se catégoriser dans des moules (même quand on mange bio ou qu’on est végétarien et qu’on commence à juger ceux qui mangent de la viande…!), arrêter de se laisser influencer par les autres, arrêter de juger et arrêter de vouloir imposer nos croyances et points de vue.
Quand on est face à notre propre identité, on ne doute plus de soi, on ne cherche pas l’approbation des autres car on sait se rassurer, s’applaudir et s’honorer soi-même.

En incarnant notre propre identité, on se laisse guider par l’intelligence de notre cœur. Parce-que même si notre « ressenti » sort du moule, il est vrai et bon pour nous. Arrêtons de prendre nos décisions avec l’égo mais plutôt avec le cœur.

Car dans le fond, nous sommes tous UN. Notre cœur est formé de la même semence, notre but est le même et notre parcours terrestre aussi.

Close

L'outil gratuit "Mission d'âme"

te permettra :

De comprendre les étapes importantes (et souvent oubliées!) qu’on doit traverser pour avoir de la clarté face à notre mission d’âme.

D'être plus en paix avec qui on est vraiment.

De se responsabiliser pour toutes les décisions prises.

D'incarner sa mission d'âme en passant par la matière concrète.