Écoute le dernier épisode du podcast ici
Qui est Gaïa Formations de Gaïa Événements Podcast Blog Momentum™ Rejoindre la communauté sacrée Connexion Membre

La question à un million de dollars

Est-ce que tu t’es réellement écouté en 2021 ou as-tu continué d’écouter les autres?

 

✧ Ceux qui te disent ce que tu devrais penser ou comment tu devrais vivre ta vie.

✧ Ceux qui t’ont fait sentir que tu n’étais pas assez pour ceci ou que tu n’étais pas à la hauteur de cela.

✧ Ceux qui commentent tes choix et jugent tes actions.

✧ Ceux qui te font sentir que tu devrais faire cela ou ne pas dire ceci.

As-tu choisi de les écouter? Et comment cela t’a-t-il permis d’avancer sur ta route?

On parle beaucoup de PUISSANCE dans les réseaux depuis quelque temps et on l’identifie souvent à notre «lumière qu’on laisse briller» ou à «l’abondance financière», par exemple.

Et moi je te dis que tout ceci est encore des phénomènes concepts qui n’apportent pas nécessairement ce qu'on recherche profondément.

Tout le monde reprend les termes et les phrases concepts "à la mode" et finalement on parle, mais on ne se dit rien.

Et on ne se comprend pas.

D’abord, est-ce que tu t’es posé la question à un million de dollars?

 

Est-ce que tu t’es réellement écouté en 2021 ou as-tu continué d’écouter les autres?

 

Après avoir fait ceci, on peut commencer à parler de PUISSANCE...Mais tout d'abord, c’est quoi pour toi la puissance?

Pour certaines, c’est de trouver la paix, pour d’autres c’est d'être capable de s'exprimer, pour d'autres c'est de choisir leurs actions. 

On parle beaucoup de puissance et de laisser briller sa lumière.

 

Il faut toujours se rappeler que tout a deux côtés. C'est-à-dire que quand je laisse briller ma lumière, je laisse la place aussi à mon ombre. Donc, finalement dans ce concept de laisser briller sa lumière, ce qu’on fait inconsciemment, c’est d’accepter qu'on a aussi des choses qu'on aime pas trop de soi et qu'on choisit d'assumer.

On se positionne en toute intégrité et authenticité. On s'éloigne du personnage.

Donc, s’il vous plaît, enlevons-nous la pression de vouloir montrer sa lumière à tout prix en pensant qu'on va montrer que de belles choses "puissantes".  Arrêtons de souhaiter vouloir plaire et vivre sous l’emprise patriarcale (qui demandait inconsciemment que la femme soit belle et se taise).

Les déesses des premiers temps étaient des guerrières, des femmes qui inspiraient de par leur force et courage et pouvoir d’écoute du Soi tout en étant dans l'action. Le stéréotype de la femme déesse à la longue robe, cheveux au vent qui paraît libre reste encore sous l’emprise du patriarcat inconsciemment.

La femme est appelée à (re)Devenir Gardienne de la Terre, non pas à se cacher sous des archétypes qui ne nous permettent pas d'évoluer et d'avancer et/ou des stéréotypes transformés par le patriarcat.

 

On s'est incarnées ici pour vivre quelque chose que personne d'autre ne peut vivre. Donc, chacune joue un rôle parfait. Ce qui est important, ce n’est pas la force des rôles ou l'importance des rôles, c'est la JOIE avec laquelle on joue son rôle.

Et donc j'invite toujours chacune à écouter sa guidance et son intuition, à dire: "Voilà, je veux faire ce qui me va à moi, ce qui est mon vrai rôle, parce que c'est en faisant ce rôle que je vais être la plus heureuse. Et c’est là que je vais me sentir puissante. Parce-que je m’écoute et je suis intègre à moi-même."

C'est une question de vision, c'est une question d'intention. C'est une question d'incarnation.

Donc, la question c'est pas ce que je vais faire, c'est comment je suis dans l'instant présent.

Si je ne suis pas bien, il y a une raison donc j'observe pourquoi je ne suis pas bien.

Pourquoi telle personne m'énerve?

Pourquoi j'ai une angoisse?

Pourquoi j'ai une douleur physique?

Pourquoi je manque d'argent?

Donc, je pose la question, mais ça te concerne toi, pas les autres. C'est ton parcours qui est important, c'est ta vision.

Rappelle-toi de la notion D'UNITÉ qui est fondamentale… Et comme ça tu te rappelles aussi qu'il n'y a qu'un seul acteur:  la conscience. Et donc c'est pour ça que la conscience devient quelque chose de primordial avant l'action.

C'est ce que j'appelle mettre le féminin au centre de notre vie. Parce-que le féminin, c'est l'accueil, c'est dire OUI: oui à ce qui est, oui au plan divin.

Reconnaître qu’on ne connaît pas les rôles de chacun. Mais on a la certitude que l'Esprit a tout en main…cette intelligence qui régit l'ensemble de l'univers.

L’univers a été fait pour rêver la séparation.

 

(svp relis ce qui vient plusieurs fois pour t'en imprégner)

Alors, si tout est UN, il n’y a pas de mort, il n'y a pas de problème. Il y a des apparences de mort et de problèmes, bien sûr, parce qu'on a fait exprès de se prendre pour un corps physique. On veut agir et on veut prouver que la séparation est vraie. Prouver qu'on a des problèmes, parce qu'on a vraiment l'impression d'avoir des problèmes. Et quand on a l'impression d'avoir des problèmes à ce moment-là, automatiquement, on veut s'en sortir.

Donc, on veut des stratégies… Parce que la présence de la peur est le signe certain qu'on compte sur nos propres forces. Pour renforcer le petit personnage qu'on s'est amusées à imaginer être… Donc, on a peur parce qu'on se rend compte qu'on est puissantes et qu'on a toujours l'impression d'avoir des choses à faire.

Mais on ne sait pas toujours comment le faire parce qu'on compte sur le petit personnage (qu’on a créé en soi) pour le faire. Et quand on dit qu'on a une puissance énorme, ce n'est pas le petit personnage qui est la puissance.

Et cette fameuse puissance, elle vient justement par le lâcher prise.

Tout est là, mais quelque part on la bloque cette puissance donc on se sent vulnérables. Parce qu'on a joué à s'imaginer cette séparation.

 

Et c'est pour ça que cette puissance, on en a parfois peur... Parce qu'on s’imagine encore ÊTRE CE PERSONNAGE.

 

Parce que quelque part, on nous a appris à tout maîtriser, mais cette puissance, pour la maîtriser il faut apprendre à lâcher prise...comprendre qu'on ne maîtrise rien...et là la tête s'emplit de nouveau...des jugements, des questionnements...

Donc, on ne veut pas voir. On ne veut pas regarder en soi. Et donc c'est plus facile de dire que c’est les autres les méchants.

 

Traverse les nuages de l'ombre, toute cette noirceur que tu crois être parce que tu te prends pour le personnage et ça, évidemment c’est noir et cela a peur et c'est jaloux et c’est conflictuel.

Laisse la lumière que tu es te revenir en mémoire.

"Oui, mais je ne sais pas le faire, Gaïa."

Tu peux t'aider avec les autres. Parce que chez les autres, c'est pareil.

Donc, quand tu décides de reconnaître l'amour comme la meilleure médecine et d'aborder d'autres avec amour, ça va te permettre de voir leur réaction et de retrouver l'amour en toi-même, c'est mutuel.

C'est fort cette notion de peur de son pouvoir. À chaque fois, ce qui est important, c’est de se demander qui a peur.

Car c'est l’égo qui a peur. Ce n'est pas l'âme.

L’âme a tout son pouvoir, il n'a pas peur, il est au contraire émerveillé.

Donc forcément, c'est une question de vision qui est fausse de perception.

Il y a une raison pour laquelle certaines personnes sont en paix. C’est parce qu’elles ont développé une autre vision. C'est pour ça que la clé, c'est vraiment l'éveil de conscience et de se poser constamment la question : Quelle est mon intention?

 

On a fait exprès de jouer la séparation. Donc, il y a une invitation à revenir toujours à Soi. C'est pour ça que ce qui importe, c'est vraiment l'état de conscience. L'expérience humaine est faite pour vivre la séparation (et c’est très bien fait !).

 

Alors, je te repose la question à 1 million de dollars: 

Est-ce que tu t'es réellement écouté en 2021 ou as-tu continué d’écouter les autres ou ton personnage?

 

Je suis bien curieuse de savoir! On prépare déjà 2022 alors c'est bon d'observer 2021 avec une franchise et honnêteté radicale! 

 

 

Close

Je souhaite encore plus de clarté face à mon chemin de vie, Gaïa!