Écoute le dernier épisode du podcast ici
Qui est Gaïa Devenir Entrepreneure Spirituelle Éveil Spirituel Évènements Podcast Blog Rejoindre la communauté sacrée Connexion Membre

Dépendance affective ou la peur de l’abandon

Quand tu t'emprisonnes dans ta propre cellule.

C’est quasiment pas possible de ne pas avoir passé par une phase de dépendance affective dans notre vie. En fait, la dépendance affective vient souvent de la peur de la solitude, d’un manque d'estime de soi, de la peur de l'abandon et/ou du fameux complexe du Sauveur.
 
En réalité, on est tous (un peu) dépendants affectivement : c’est essentiel et normal. Par contre, quand on en souffre, c’est que la dépendance est devenue un problème.

Je dis qu’on est tous, en quelques sortes, dépendants affectivement parce qu’on a tous besoin d’amour pour être heureux. Mais attention, ca devient un problème quand on souffre, quand on se sent abandonné, quand le regard des autres est trop important et/ou quand on est vraiment jaloux.
 
Le problème ici, c’est que souvent, on se rends même pas compte qu’on est dépendant affectif alors c’est un peu plus complexe de régler le problème car on sait même pas que c’en est un. L’affaire, c’est que bien souvent, ça finit par briser des relations. C’est douloureux et stressant d’être dépendant affectif. D’un autre côté, c’est étouffant d’être avec quelqu’un de dépendant affectif.
 
Voici mes étapes toutes simples pour t’aider dans tes démarches avec ta dépendance affective.

1. C’est l’étape la plus difficile mais c’est celle aussi qui pourra régler ton problème à temps plein. Prendre conscience de la dépendance affective. Comment on fait ça? En se reconnectant avec soi même. Si le thème de la reconnexion est du chinois pour toi, fais le petit test suivant. Pendant minimum 1 journée, tu ne dois pas prendre de nouvelle de la personne en question. Tu te coupes de toutes les communications avec elle et vois ce qui se passe. Comment te sens tu? C’est difficile? Tu y penses à chaque instant? T’es tentée d’aller voir son profile sur les réseaux sociaux? Je pense qu’après ce test, tu saurais définitivement ce que je veux dire.
 
2. La deuxième étape plus difficile dans ton processus : Apprendre à te connaitre toi-même. Ça, c’est pratique pour plein de choses dans ta vie mais ici, ça t’aidera à réfléchir à ce qui se cache derrière ce sentiment d’abandon et de solitude. Pourquoi sens-tu que tu dois
«sauver» cette personne? Pose-toi les questions suivantes:
Pourquoi je réagis comme ça? Dans quel domaine de ma vie je me sens bien /ou pas. Fais le bilan de toi même. Retourne dans ton passé au besoin.
 
3. Si tu sens que tu souffres d’abandon, je te suggère d’essayer de te donner plus d’amour à toi-même. Fais-toi plaisir, écris la liste de tes qualités. Demande à tes proches quelles sont tes forces et pourquoi ils t’aiment. Quand tu commences à t’aimer plus, tu as moins besoin de quelqu’un d’autre. Tu ne cherches plus à remplir ton vide à travers une autre personne. Fais des affirmations positives : Je m’aime, je suis fière de moi, je suis une personne merveilleuse. Peut-être que tu te sentiras mal à l’aise au départ (pis c’est ben correct), mais continue. Ca te nourrie et ça te fais juste du bien. Tu peux pratiquer le Ho’Oponopono aussi si c’est dans tes goûts.
 
4. Un truc vraiment fantastique qui m’a aidé (personnellement) tellement souvent, c’est de développer ton regard critique. Tu dois le transformer en petit coach de toi-même. Récompense-toi, félicite-toi (prends cette habitude). Arrête d’avoir peur.
 
5. Finalement, si tu penses souffrir de dépendance affective, éloigne-toi de cette personne. Tu sais qu’on est des êtres vibrants d’énergies (c’est pas pour rien que des fois on peut pas sentir quelqu’un sans raison apparente) et des fois, les vibrations sont la cause de ta relation toxique. Même si ça te tente pas sur le coup, tu vas te rendre compte que de te détacher de cette personne peut, finalement, être une libération pour toi. En t’éloignant, tu peux régler ton problème plus facilement et repartir à neuf.
 
J’espère que mes petits trucs ont pu t’aider dans ta démarche vers ta meilleure version de toi-même-sans-peur.
 
N’oublie pas de ne pas être trop exigeante envers toi-même. Vaut mieux y aller étapes par étapes à ton rythme que de retomber toutes les marches de l’escalier montées et te casser la margoulette.
 
Con amor,
Gaïa
 
 
Je t'invite à ma page Facebook si tu veux plus d'outils pour t'aider:
Close

Tous les outils que tu as besoin pour structurer ton entreprise spirituelle avec succès